Vous êtes ici

2 manifestations pour le 1er mai - Fête internationale des travailleuses et des travailleurs

Trop d’entreprises abusent de nos droits et ne paient pas leur juste part. C’est l’heure des comptes !

Dimanche, 1er mai

Rassemblement à 12h / Départ à 13h

Parc Baldwin, coin Marie-Anne et Fullum

Cette année, nous lancerons un message clair aux grandes entreprises et à leur lobby : l’heure des comptes a sonné. Les entreprises ont une bonne part de responsabilité dans la crise économique.

La spéculation, la déréglementation et les privatisations qu'elles ont voulues n'ont pas apporté de richesse. Au contraire, cela nous a précipité dans une crise économique et l'écart entre les riches et les  pauvres s'est aggrandi.

Et pourtant, elles continuent à réclamer davantage de privatisation et moins de protection sociale pour les travailleuses et les travailleurs.

Quant à nos gouvernements. ils suivent leurs recommandations. Les derniers budgets déposés à Québec et à Ottawa l’ont été sous le signe de l’austérité. Cela fait reposer de plus en plus le financement des services sur la logique de l’utilisateur-payeur.

Nous devons donc interpeller ces entreprises et pas seulement les gouvernements.

Voir les affiches (recto et verso) en pièces-jointes.

 

Une invitation de différents syndicats et organismes.

 

Manifestation anticapitaliste du 1er mai 2011

ICI COMME AILLEURS, ON A RAISON DE SE RÉVOLTER!

Le 1er mai 2011
Place Émilie-Gamelin (Square Berri)
Métro Berri-UQÀM
à 15h

Manifestons notre révolte dans les rues de Montréal le 1er mai, Journée internationale des travailleurs et travailleuses.

Apportons nos drapeaux et nos foulards ! Allons battre le pavé!

Les banques et les grandes entreprises sortent gagnantes de la crise économique et continuent de générer des profits records! Mais il en va autrement pour la majorité de la population. En plus d’avoir injecté des centaines de milliards de dollars de fonds publics pour « sauver » le système financier, cette crise sert de prétexte aux grandes entreprises pour faire des mises à pied massives et aux gouvernements du monde entier pour couper les services à la population comme en santé et en éducation.

Les personnes immigrantes, chômeuses, assistées sociales, mères monoparentales ou âgées, celles et ceux qui travaillent à petits salaires sont cruellement touchées par la crise du capitalisme. Mais maintenant les travailleuses et les travailleurs de la classe dite « moyenne » sont aussi touchés de plein fouet! Et il ne faut pas se faire d’illusion, la situation ne fera qu’empirer : augmentation importante du coût de la vie, baisse des salaires, diminution des protections sociales, privatisation et tarification des services de santé, etc.

Le capitalisme est un système pourri qui exploite la grande majorité de la population au profit d’une toute petite minorité de profiteurs. Chaque jour amène de nouveaux scandales de corruption et de vol de fonds publics. L’avidité des riches n’a d’égale que les bonus gigantesques qu’ils se donnent. En plus, on réduit leurs impôts pour ensuite nous imposer des augmentations de taxes de toutes sortes et des diminutions de services… C’est assez de faire rire de nous!

Les capitalistes ne produisent rien sinon que de la misère et de l’oppression. La richesse est produite par notre travail. Il n’y a aucune raison pour que cette richesse soit volée par une poignée de milliardaires, qu’ils soient chefs d’entreprises, chefs de guerre, rois du pétrole ou dictateurs!

Prenons exemple des peuples en colère de la Libye, la Tunisie, de l’Égypte. Ici, comme ailleurs, contre le capitalisme, contre toutes les oppressions, pour une vie meilleure, nous avons raison de nous révolter!

Une invitation de la CLAC-Montréal
 

APPEL à participer au BABY BLOC dans la manifestation anticapitaliste du 1er mai 2011

C’est la crise, la minorité s’enrichie et la majorité s’appauvrit!  Face à de telles injustices, nombreux et nombreuses sont ceux et celles qui se révoltent, joignons-nous à eux!

Dimanche 1er mai 2011, 15h
Place Émilie-Gamelin (Square Berri) - Métro Berri-UQÀM

Vous êtes anticapitaliste et vous avez des enfants? Nous aussi! On est tanné.e.s de trouver ça difficile d’aller dans une manif anticapitaliste avec les enfants. Depuis quelques années la répression augmente et un climat de peur s’installe à Montréal. Les familles désertent les manifs. Nous ne nous laisserons pas intimider. Nous sommes en colère face à un système oppressif et nous voulons l’exprimer!

LE CAPITALISME N’A PAS D’AVENIR… VIVrE L’AUTOGESTION!

C’EST QUOI UN BABY BLOC?

  • Un contingent qui se rassemble sur des affinités reliées à la présence d’enfants : le souci de leur sécurité et de leurs besoins spécifiques.
  • Nous voulons nous soutenir mutuellement et nous donner les mécanismes pour faire face à la possible répression.
  • Nous voulons que les enfants se sentent bien, aiment la marche et puissent se prononcer sur les injustices.
  • Créons les conditions pour sortir nous aussi dans la rue!

CONCRÈTEMENT, le baby bloc sera un contingent autonome, dans la manif, qui pourra s’en séparer SI le besoin s’en fait sentir. C’est aussi des bannières, des slogans et de l’animation sans oublier les « pipi-manger-câlin-j’suis fatigué d’marcher »!

PRINCIPES DU BABY BLOC

  • Les enfants doivent être accompagnés d’une personne responsable.
  • Le respect pour une diversité des tactiques implique le respect du baby bloc.

COMMENT TROUVER LE B.B. DANS LA MANIF?
Cherchez des ballounes et du jaune.

QUOI AMENER?
Quelque chose pour faire du bruit. Une pancarte. Portez du jaune. Et, si ça vous tente, perruques et déguisements.

Une invitation de la Pointe libertaire