Vous êtes ici

Ce printemps la Clinique prend les couleurs de la solidarité!

Bien que n’étant pas fusionné aux méga structures du réseau de la santé et ne subissant pas les transferts de ressources professionnelles vers les GMF, la Clinique a subies plusieurs compressions qui affectent les employé-e-s et ultimement les services offerts à la population.  Nous croyons toujours que la santé est un droit essentiel et collectif non négociable et c’est pourquoi nous appuyons la campagne de la CSN Ma place en santé, j’y tiens!   

En effet, «Depuis deux ans, notre réseau public de santé et de services sociaux est mis sous pression comme jamais. En plus des compressions budgétaires et des politiques d’austérité, les réformes lancées par le gouvernement Couillard menacent l’universalité et l’accessibilité à des services publics de qualité. La privatisation tranquille de notre joyau collectif est bel et bien en marche ! L’effritement de nos services publics doit nous inquiéter toutes et tous.

Parfaitement conscient que les Québécoises et les Québécois tiennent à leur réseau public, le Dr Gaétan Barrette jure, la main sur le cœur, qu’il ne vise pas la privatisation et que la qualité des services ne sera pas affectée par sa réforme. Pourtant, la loi 10 a permis une centralisation sans précédent de pouvoirs entre les mains du ministre qui en profite pour imposer ses diktats. Le travail quotidien se déshumanise et la désorganisation du réseau résultant de la loi 10 entraîne des surcharges importantes de travail pour les salarié-e-s. Plusieurs en paient le prix de leur propre santé.»

La réforme Barrette a également fait disparaître la plupart des lieux où la population, les gens du milieu et les utilisateurs des services pouvaient interagir et faire valoir leurs besoins particuliers au sein du système. La participation des citoyen-ne-s aux conseils d’administration n’existe pratiquement plus, sauf à la Clinique! Et c’est sans consultation que le gouvernement s’est lancé dans cette vaste réforme et c’est toujours sans consultation qu’il démantèle notre réseau public, morceau par morceau.

Des solutions existent pour assurer l’avenir de notre système de santé et de services sociaux!

La santé est un droit, il faut le défendre !

Pour plus d’information:
514-937-9251