Vous êtes ici

Le Comité de lutte en santé

Aimez la page sur Facebook du Comité : Mettons un frein aux frais! 

La Clinique reconnaît la santé comme un droit essentiel, collectif et non négociable.

La mission du Comité

Le Comité de Lutte en santé de la Clinique regroupe des citoyen-ne-s préoccupé-e-s par les enjeux en santé. Il défend le droit à la santé et fait la promotion d'un système de santé public, universel et accessible. Le Comité développe des actions et outils de sensibilisation et de mobilisation afin de rejoindre la population et favoriser l'accès aux services, tant à la Clinique que dans l'ensemble du système  de santé.

Les enjeux du Comité

1. La facturation

La facturation de multiples services et soins de santé en clinique médicale représente un obstacle majeur à l’accès au système de santé. Suite à l’intégration des frais accessoires dans les services couverts par La Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ), le comité a dévoilé un registre de surveillance des frais accessoires qui permet aux patients de dénoncer des actes de facturation.

2. L'affiche de la facturation

Un règlement oblige les cliniques médicales à afficher, à la vue des patients, les tarifs demandés pour certains services ou soins. Malheureusement, ce ne sont pas tous les cabinets de médecins qui se conforment à la loi. Le Comité a d’ailleurs dévoilé, à l’automne 2017, une enquête sur l’affichage qu’elle a mené auprès d’une quarantaine de cliniques médicales publiques à gestion privée.

 

3. Les examens non couverts en clinique médicale

Bien qu’en milieu hospitalier les examens médicaux sont couverts par le régime public, certains d’entre eux, comme les tomodensitométries (scans), les imageries par résonance magnétique (IRM) ainsi que les échographies faites par tout autre médecins que les radiologistes, ne le sont pas en clinique médicale. Le Comité milite pour intégrer ces examens, dont les coûts s’avèrent très dispendieux, parmi les services assurés.

4. L’accès aux soins bucco-dentaires

Pour la majeure partie de la population, la couverture publique en soins bucco-dentaires est inexistante. Les coûts onéreux de ces soins ne cessent d’augmenter, ce qui force une partie de la population à ne pas recourir à ce service. Le Comité revendique une plus grande couverture des soins en dentisterie dans le régime public ainsi que l’obligation d'afficher les frais chez les dentistes, comme pour la facturation en clinique médicale.

En savoir plus : 

Les sorties médiatiques du Comité
Revue de presse

Les luttes du Comité vous intéresse? Impliquez-vous!

Contactez Stéphane Defoy, organisateur communautaire
Téléphone : 514 937-9251, poste 7279
Courriel : stephane.defoy.psch@ssss.gouv.qc.ca