Vous êtes ici

La Clinique Communautaire s’affiche – Non à la taxation de la maladie !

La Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles a pris publiquement position contre le budget Bachand et ses impacts négatifs pour la santé de la population. Jeudi le 27 mai, les employé-e-s ont dévoilé une grande bannière sur laquelle on peut lire « TAXER LA MALADIE? JAMAIS!». Elle sera installée devant le point de service du 500 rue Ash.

La Clinique dénonce le gouvernement québécois qui prend un virage dangereux quant au financement de nos services publics. En augmentant les tarifs, au lieu de passer par le système d’impôt progressif où chacun paie en proportion de ses revenus, le gouvernement fait fausse route.

Toute imposition d’un ticket-modérateur ou  d’une « contribution santé » aura, selon Luc Leblanc, coordonnateur général de la Clinique « un effet dissuasif qui peut entraîner un report de la consultation à un stade plus avancé de la maladie alors que le traitement est plus complexe et plus cher ». Il continue, « il est évident que cette taxe fixée au même montant pour tous (si vous gagnez 20 000$ ou 200 000$) …ne fera qu’accroître les inégalités sociales et aura un impact négatif sur la santé des ménages à revenu faible et modeste.»

 

La Clinique communautaire s'est mobilisée depuis quarante ans pour défendre le droit à la santé et le développement de services de santé publics accessibles à tous sans égard aux revenus ou au rang social. Aujourd’hui, elle est encore et toujours debout pour dire au gouvernement qu’elle n’accepte pas cette régression, ce rétrécissement de nos acquis et valeurs de solidarité pour lesquels tant de nos aîné-e-s et citoyen-ne-s se sont battus.

 

En terminant, M. Leblanc invite tous les citoyen-ne-s et citoyennes de Pointe-Saint-Charles à assister à l’Assemblée générale annuelle de la Clinique mardi le 22 juin prochain à l’école Jeanne–Leber au 2120 rue Favard, Il y aura un souper à 18h. Aussi au menu — les propositions de la Clinique pour s’opposer à un budget et un vision contraire à l’intérêt de ses membres.