Vous êtes ici

Le transport en commun est trop cher! Participez à l’action du MTPA le 6 juin !

Mobilisons-nous autour du droit à la mobilité !

Quand? Mardi 6 juin à 9h50 au métro Charlevoix pour se rendre à 10h30 devant l’Hôtel de Ville de Montréal (métro Champ-de-Mars)

Les billets de métro sont offerts. Il s’agit d’une action verte.

La Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles appui le Mouvement pour un transport public abordable (MTPA) dans sa demande de consultation publique sur la tarification sociale dans le transport en commun et sur les futurs travaux d’harmonisation des tarifs de l’Agence régionale de transport de Montréal (ARTM).

Préoccupé par l’impact du coût du transport en commun pour les personnes en situation de pauvreté, en tant qu’organisme communautaire œuvrant avec des populations pauvres et souvent vulnérables, nous sommes à même de constater combien la cherté des tarifs du transport en commun freine leurs déplacements et devient une source d’isolement et d’exclusion sociale. Comme solution à cette problématique, nous croyons en la nécessité d’explorer l’idée d’une tarification sociale pour les populations à faible et à très faible revenu.

L’arrivée de l’ARTM représente une extraordinaire occasion de repenser le rôle indispensable du transport en commun pour le développement social des communautés en revisitant la politique tarifaire dans l’optique d’en favoriser l’utilisation pour tous et toutes. La nouvelle Agence qui sera opérationnelle en juin a, entre autre mandat, celui d’harmoniser les tarifs des différentes sociétés de transport. Nous souhaitons que dans le cadre de cette démarche, puisse se faire une réflexion sur l’accessibilité financière des transports collectifs dans le grand Montréal. 

Voilà pourquoi, il nous semble nécessaire que lorsqu’elle sera mise sur pied, l’un des premiers gestes que posera l’Agence soit de procéder à une consultation publique sur la tarification sociale dans le transport en commun et sur les futurs travaux d’harmonisation des tarifs de l’ARTM.

L’élaboration d’une nouvelle politique tarifaire aura un impact majeur sur l’utilisation du transport en commun et nous croyons utile que l’ARTM recueille l’opinion des citoyens et des citoyennes ainsi que celle des groupes organisés.